Boujour, mes chères lectrices, mes chers lecteurs, Les Plumes dont j’ai perdu le chiffre sont aujourd’hui exceptionnelles !
Elles sont écrites à trois voix, Madame ma soeur Claire et Madame ma soeur Angie (qui joue la censeure) et votre humble serviteur !
Je vous prie de me pardonner, Madame la Rectrice des Plumes, que je n’aie aucunement inscrit le nombre de mots en début de tirade… l’art de l’écriture orale a ses lois que la raison ne comprend !
Je me soumets à toutes les sanctions exigées par loi des Plumes de bon coeur car je me suis admirablement bien amusé… tel un enfant avec ses soeurs ! Bonne lecture !

> D’innombrables citadelles s’érigent par-delà les mers ! Et toi, mon brave, qu’as-tu donc à me louer ?
> Mon humble navire, Madame, imprenable château par-dessus les vagues, boulevard des océans immenses, prêt à vous servir contre vents et marées !
> Ce n’est que folie de voguer ! Triste navire, en vérité, qu’une allumette saurait craquer !
> Un trois-mât, Madame, est légère branche au-dessus de la tourmente et le coeur même du tonnerre ! Je cède à votre crainte…
> Nous nous égarons, là, tout doux ! Nous rêvions d’empires infinis et l’on nous mène en bateau !
> Empreint d’admirations, je croque avec plaisir…
> Hep hep hep, on arrête tout là. Où vous croyez-vous, là ? Quel genre de clopes vous avez fumé, là ? Donnez-les moi, je vous raques, là; les thunes aussi, ça vous empêchera d’en racheter, là ! Allez, on se dépêche, j’ai pas que ça à faire, là ! Et aussi le magazine de playboy, là, ça t’évitera des allusions…
> Scabreuses ? M’en fiche, je les ai déjà ! La la la lère euh !
> Bon, moi, je débarque. Et toi, tu censures tout ça : on va nous prendre pour des pervers !
> C’est qu’un texte !
> Ta soeur !

NB: après l’interruption, il n’y a plus d’inspiration !
NB: Il n’y a plus d’ambition non plus…

> Mais tu avais promis d’écrire quelque chose !
> Ça, c’était avant qu’on foute le bazar !
> C’est pas grave ! On continue ?

NB: Quelques heures après…

> Empreint d’admirations pour votre courage, Madame, me désolant de vous avoir fait pleurer de rage, je consens à clamer pour vous un salon littéraire digne de la cour de Sa Majesté La Reine !
> Oui-da, faîtes-nous nous évader de nos contrées et contez-nous donc des anecdotes de votre enfance, du temps bien avant que les coutures de votre tête d’alouette ne crâquassent. Ne lésinez pas sur les articulations de votre clameur !
> Ne jouez point, Madame, de mon coeur fragile comme les tants de fois que nous avons partagées dans nos jeux d’enfant !
> Ah, oui-da, le jeu de l’oie manuscrite par notre ainée ! Quel beau souvenir que vous avez choisi là, mon ami !
> Il n’existait point de logiciel en ce temps-là ! Nos pions étaient nos carrés de caramel et chocolat que nous dérobions au nez et à la barbe de Madame La Mé-Grand dès qu’elle détournait les yeux… De case en case, nous déroulions la pelote de nos jeux, déclarions nos exclamations bourdonnantes d’abeilles en furie, débattions avec ardeur des avancées douteuses que certaines et certain d’entre nous osaient défier…
> Cette ardeur, mon adversaire d’antan, ne se déballait-elle pas en ultimatum pour finir en guerre de tranchées bien rangée? Oh, petits manants que nous étions ! Déjà brûlait en nous ce feu bravache qui dissolvait toutes les amusantes parties de jeux ! Déjà étions nous des garnements. Je suis déçue !
> Oh non, Madame, grands savants étions nous !
> Va-t’en rire d’une autre !
> Ne voyez-vous donc pas, Madame, que nous nous raccomodions toujours ! Une heure, un jour, plus tard, c’est certain, notre amour fraternel nous enjoignait de se tendre la joue pour le boujoux final !
> Belle découverte, mon frère, quelle audace ! Accordes-moi donc un jeu de plus !
> Volontiers !
> Je t’offre du vernis en remerciements avec laquelle tu prendras soin de ton bateau, cette miniature… Donc… Allons faire du shopping aux galeries Lafayette: je choisirai la nouvelle garde-robe, tu porteras les paquets avec force…
> Arg ! Touché coulé !

image

Les mots sont en gras dans le texte. Ils sont les suivants sur le thème de craquer : feu, chocolat, pelote, courage, croquer, branche, pleurer, folie, logiciel, admiration, couture, s’évader, playboy, abeille, clope, plaisir, raquer, thunes, caramel, articulation, céder, raccomoder, vernis, allumette, amour, courses ou shopping, tonnerre.

Advertisements