image
Livre central

C’est sous une forme de pièce de théâtre que se lit, ce court livre, ďà peine une soixantaine de pages.
Mais il est dense. Il se laisse lire si vite ; il se laisse comprendre beaucoup moins vite. J’ai du me reprendre à presque trois fois. Peut-être que j’ai lu en diagonale, abandonné quelques pages, mit de côté des dialogues, hum, triché en somme.

L’intrigue : deux hommes, une femme, un triangle donc. Un flic, un meurtrier, une manipulatrice. Un crime donc. Psychologique. Un thriller, donc.
La scène : à Londres puisque l’on cite King’s Road, dépouillée, avec des transitions en fondu, avec un changement de lumière selon le personnage : tamisée, presque romantique pour celui du passé ou lumière crue, très réelle, genre living-room pour celui du présent.
Le dénouement / tout le tralala littéraire : c’est inattendu. Assez baton rompu dans le dialogue, l’étiquette de trio psychologique stresse un peu beaucoup, me laissant l’odeur d’un crime de psychopathe. Je ne sais pas si psychopathe il y a, mais un crime oui !

Lu dans le cadre du Mois Anglais, 1er lecture.

image

(Respect de consigne)
Titre : oui
Auteur : non
Lieu : oui
Intrigue : oui.

Advertisements