Un week-end éno-o-orme avec fête et festin, danse et veille, balade et sport ! La totale, quoi ! Quatre lo-ongs jours ! Même le temps de pause semblait m’être un temps gaspillé ! Faut bouger, allez hop hop hop !
Aujourd’hui, pau-ause.
Gros dodo jusqu’à 15h de sommeil. Au réveil, j’ai la tête dans la grosse marmitte… Activités de grand calme, quelques mails avec de grosses ratures, les yeux perdus dans le ciel immense – avant l’arrivée d’une grosse averse.
Le soir, un cinéma-a.
Gro-osse action, des biscottos en lieu et place du cibolo : bref, il n’y avait pas besoin de choper une grosse fatigue pour comprendre le film à gro-os budget. Ni réfléchir. Ni regarder. Un ennui infini m’accabla au bout d’un quart de film !
Je peine pour écrire ce soir…
Ennui to-ota-al !
Contre-coup ? J’espère que ça ne durera pas !
Bon, dodo. Qui m’ennuie aussi…

image

Sur le vif
Peut- être moins de 100 mots
Réel

Advertisements