Le titre, lu ce matin dès le réveil, m’a incité à aller faire un tour en forêt ou en bord de mer, voire en rase-campagne. J’ai programmé.
Jusque là, tout va bien !
Course, transports en commun, route, dossiers à rendre à temps, bavardages qui mangent le temps… la virée à la nature s’est vite oubliée !
Bon, ça peut se rattrapper, non ?
Batiments bondés, parapluie sous le crachin, calcul mental pour comptabilité, bitume avalé au déjeuner… l’appel de la nature a été remplacé par la sonnerie du téléphone.
Finallement, la nature a aussi bien son coin dans la ville et dans la vie urbaine !
Oui, jusque là tout va bien.
Faut juste faire de la bonne manière. La naturelle !

image
photo ďune collègue

écrit sur réel
et sur le vif
j’ai compté 138 mots donc plus de 100 mots
en bonne date
en ligne

Advertisements